Aéroport international Montréal-Pierre Elliott Trudeau – Tri transfrontalier

Développé spécialement par Alstef pour faire face aux contraintes très spécifiques d’un terminal transfrontalier (Canada / Etats Unis), ce système de traitement bagages fait appel aux technologies les plus avancées, tant pour les équipements de manutention que pour le système informatique de gestion.

LES SPÉCIFICITÉS D’UN TERMINAL TRANSFRONTALIER

Afin de permettre aux passagers partant de Montréal de rejoindre par vol direct certains aéroports américains ne disposant pas de zone internationale, l’Aéroport a mis en place un Terminal transfrontalier (procédure de “pre-clearance”) où le passager “franchit” la frontière américaine avant de décoller, ceci impliquant de permettre aux douaniers américains (positionnés après le contrôle de police canadien) de pouvoir inspecter les bagages alors qu’ils ont déjà été enregistrés : c’est désormais possible automatiquement grâce au système de traitement bagages installé par Alstef (auparavant, les passagers devaient passer tous les contrôles ainsi que la zone “duty free” avec leurs bagages de soute).

 

LES ÉTAPES DE LA SÉCURISATION ET DU TRI D’UN BAGAGE

Les bagages enregistrés sont déposés par les passagers à des points de dépose semi automatiques où ils sont identifiés par leur code à barres puis conduits au sous sol par des ascenseurs ; un circuit DCV (Destination Coded Vehicles) va ensuite conduire individuellement chaque bagage à toutes les étapes de contrôle (détecteur de radiation, appareil photo, pesage, machine XRAY standard 2, tomographe standard 3) avant de stocker individuellement les bagages sécurisés en attendant la décision du douanier quant à une éventuelle inspection : le bagage est ensuite soit conduit en salle d’inspection pour ouverture en présence du passager soit envoyés directement dans la chute de tri correspondant à son vol.